NEUF QUESTIONS À CONSIDÉRER POUR CHOISIR LA BONNE FIRME DE RECHERCHE DE CADRES (1ère partie)

Desnoyers ressources et conseils, spécialiste en recherche de cadres. Neuf questions à considérer pour choisir la bonne firme de recherche de cadres (1ère partie)Mandater une firme de recherche de cadres n’est pas une mince affaire. Comme lors de la sélection d’un candidat pour pourvoir un poste, il faut que le courant passe! Pour dénicher la bonne firme, certains font confiance au bouche à oreille. D’autres s’en remettent au hasard des plus récents contacts avec des recruteurs* qu’ils connaissent souvent trop peu. D’autres encore développent des processus d’analyse des fournisseurs si fastidieux qu’ils découragent les professionnels les plus compétents, trop occupés pour s’y soumettre. Dans tous les cas, on est loin de la démarche méthodique et efficace qui permet de mettre la main sur une firme professionnelle et performante. Dans cette série de trois articles, nous vous suggérerons neuf questions à se poser pour embaucher la bonne firme de recrutement.  Voici les trois premières :

1-Quelle est sa capacité à conseiller judicieusement l’organisation?

Certaines firmes se bornent à « prendre la commande » du client, sans pousser l’investigation plus loin. Or, le recruteur ne doit pas être un simple « pourvoyeur » de candidats, mais bien un conseiller. La capacité à bien cerner le profil souhaité, le contexte organisationnel et les situations de travail fait donc toute la différence.

Pour bien définir le mandat, le recruteur devrait s’enquérir de la culture de l’organisation, de ses valeurs, de ses orientations, des défis que comporte le poste à pourvoir, des besoins précis auxquels l’entreprise doit répondre, etc. Ces informations permettent aussi à l’occasion de relever un décalage entre vos exigences et les réelles habiletés exigées par le poste. D’ailleurs, le recruteur devrait s’informer de cet aspect en premier pour valider son mandat. Un bon recruteur devrait aussi vérifier les raisons qui vous poussent à avoir recours à ses services, ainsi que vos attentes et vos motivations.Que vous a-t-il dit quand vous l’avez rencontré? S’il était plus enclin à vous vendre ses services qu’à comprendre votre organisation et ses besoins, c’est mauvais signe.

2-Quelles sont les stratégies de recherche qu’il entend utiliser pour ce mandat?

La plupart des recruteurs ne révèlent pas les moyens de recherche qu’ils mettent de l’avant. Cependant, un bon recruteur devrait tout de même vous présenter les grandes lignes de sa vision du mandat et des orientations de la recherche.

Il devrait aussi vous exposer qui sont les cibles potentielles et qui, en fonction de ses clients et du mandat, ne peut être pressenti pour un poste. Tant qu’il n’est pas engagé, un recruteur restera, à juste titre, assez discret sur ce sujet. Mais vous pouvez quand même le questionner sur ses méthodes. Entend-il consulter ses banques de données? Procéder à des affichages? Faire de la recherche directe (chasse)? Utiliser d’autres stratégies? Selon lui, quel moyen sera le plus efficace et pourquoi? Prévoit-il utiliser d’autres moyens que ceux que vous auriez eus à votre disposition de toute façon?

Avec ses réponses, vous pourrez évaluer si les mesures proposées vous semblent bonnes, mais aussi vérifier qu’il a bien saisi vos besoins. D’une pierre, deux coups!

3-Comment analyse-t-il les candidatures?

Le métier de recruteur relève à la fois de l’art et de la science. Certains – parmi les meilleurs! – sont si intuitifs que leur plan d’attaque ne semble pas répondre à un processus de sélection très structuré.

Dans les faits, un bon conseiller en recrutement utilise tous les outils techniques à sa disposition tout en laissant de la place à la personne derrière le dossier de candidature. Il devrait être capable de vous indiquer les critères qu’il évaluera en entrevue, selon le poste à pourvoir. Il devrait aussi savoir juger des habiletés et des compétences d’un candidat, au-delà de son expérience et de ses connaissances.

Plusieurs recruteurs refusent de dévoiler leur recette secrète – comme les grands chefs cuisiniers! Le recruteur devrait néanmoins vous expliquer comment les candidatures vous seront présentées et pourquoi elles auront été retenues. Recevrez-vous un rapport d’entrevue écrit, des comptes rendus des démarches effectuées ou simplement des curriculum vitae? Pouvez-vous consulter des modèles de rapport, des plans d’entrevue? Va-t-il vérifier les références? Utiliser des tests? Qui les administrera? Quelle en est la validité?

Lisez les trois questions suivantes à poser pour bien choisir une firme de recrutement – l’éthique, l’échéancier et le réseau.

* Le terme recruteur qui est employé dans ce texte pourrait aussi être remplacé par conseiller en recherche de cadres, chasseur de têtes, chasseur de talent, prospecteur ou même courtier en capital humain; les appellations pour celui qui sollicite des mandats de recherche de cadres sont assez nombreuses, mais elles désignent toutes le même métier.

 

Démission : quel délai donner ?
Desnoyers ressources et conseils, spécialiste en recherche de cadres. Pourquoi faire affaires avec une firme de recrutement en 2017?
Pourquoi faire affaires avec une firme de recrutement en 2017?

Articles liés

No results found

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Menu