L’intelligence artificielle en ressources humaines : en a-t-on vraiment besoin?

Le 8 novembre dernier, près de 40 personnes étaient présentes à la deuxième édition des déjeuners-conférences organisés par Desnoyers Recherche de cadres. Au menu: la portée réelle de l’intelligence artificielle. Afin de démystifier cette nouvelle réalité, notre conférencière Laurence Dumont, PhD en neuropsychologie et cofondatrice de nev, en a expliqué les applications RH, les éléments à prendre en compte et les questions à se poser en tant que professionnel des ressources humaines.

Desnoyers ressources et conseils, spécialiste en recherche de cadres. L'intelligence artificielle en ressources humaines. En a-t-on vraiment besoin?     Desnoyers ressources et conseils, spécialiste en recherche de cadres. L'intelligence artificielle en ressources humaines. En a-t-on vraiment besoin?     Desnoyers ressources et conseils, spécialiste en recherche de cadres. L'intelligence artificielle en ressources humaines. En a-t-on vraiment besoin?

Qu’est-ce que l’intelligence artificielle

Desnoyers ressources et conseils, spécialiste en recherche de cadres. L'intelligence artificielle en ressources humaines. En a-t-on vraiment besoin?

Tout d’abord, mentionnons qu’il existe beaucoup de préconceptions au sujet de l’intelligence artificielle. Mme Dumont s’est faite rassurante: l’IA remplace généralement des tâches répétitives et à peu de valeur ajoutée, et non des emplois. Ce n’est donc pas demain que nous serons tous remplacés par des robots! Mais l’IA va certainement transformer le marché du travail et nous aurons tous à apprendre à en tirer profit un jour ou l’autre.

Également, il est à noter que lorsque l’on parle d’IA, les définitions sont très variées. On peut faire référence aux systèmes de traitement automatique du langage, de mégadonnées (Big Data), d’apprentissage machine (Machine Learning) ou encore d’apprentissage profond (Deep Learning).

 

L’intelligence artificielle en contexte RH

Après avoir fait un bon résumé des concepts et de la terminologie de l’IA, nous sommes entrés dans le vif du sujet : l’application de l’IA en ressources humaines. Selon Mme Dumont, les trois sphères d’applications principales sont : le recrutement, le suivi ou la gestion de personnel, et finalement, l’évaluation et le développement de personnel.

Comment bien intégrer l’IA en RH

Bien que le marché des logiciels et de l’analytique RH soit en importante expansion, les départements RH sont souvent en retard par rapport aux autres dans l’adoption de solutions appuyées sur l’IA.

Desnoyers ressources et conseils, spécialiste en recherche de cadres. L'intelligence artificielle en ressources humaines. En a-t-on vraiment besoin?Mme Dumont explique que selon les dernières recherches sur le sujet: « Les raisons principales de ce retard résident dans le fait qu’une différence importante existe entre les possibilités offertes par les fournisseurs et ce qui est réellement implémenté. Une autre piste de réponse réside dans la dichotomie de rôle nécessaire d’une part à la production et à l’analyse de données prédictives et, d’autre part, le rôle des RH, soit être des spécialistes de la relation humaine. Peu de personnes cumulent les compétences et l’intérêt pour ces deux sujets. De plus, la tendance à travailler en silo ou les difficultés de communication entre collègues ayant des profils bien distincts peuvent freiner l’acquisition et le partage de connaissances. »

Un autre élément à considérer est bien entendu le besoin lui-même. Il faut tout d’abord déterminer où l’entreprise se situe afin de lui permettre de s’engager progressivement dans une démarche orientée vers les données. Comme l’a mentionné Mme Dumont « essayer d’implanter une solution basée sur l’IA et utilisant des analyses complexes alors que l’on peine à prendre des décisions basées sur les données, c’est un peu comme essayer de courir avant d’apprendre à marcher ».

Principes à respecter

Il y a également de grands principes à respecter afin de s’assurer que l’implantation d’une solution IA responsable¹. Le premier principe est celui de l’imputabilité, à savoir qui est responsable à l’interne de la décision et quels sont vos recours possibles en cas de mauvaises décisions.

Le deuxième est l’alignement des valeurs. Il faut déterminer si les valeurs du fournisseur de la solution sont alignées avec celles de votre entreprise et valider s’il respecte les normes et meilleures pratiques de votre industrie.

Vient ensuite le principe de l’explicabilité, qui vous permet de comprendre comment et pourquoi le système suggère ou prend telle ou telle décision.

L’avant-dernier principe est celui de la conscience et de la réduction des biais. Celui-ci requiert qu’un souci d’équité et de vérification de celle-ci soit mis en place par la solution. Il requiert aussi que les professionnels qui utilisent les solutions IA s’assurent qu’elles génèrent des solutions équitables et exemptes de biais qui pourraient être nuisibles.

Pour terminer, le cinquième principe à respecter est celui du droit des utilisateurs. Il faut en effet vous assurer de la conformité avec vos contrats d’emploi, d’assurances collectives, des lois et normes en vigueur dans le pays où vous vous situez, etc. Et comme l’environnement social, économique et fiscal est en pleine mutation, les solutions incluant l’IA aujourd’hui pourraient certainement être en défaut demain.

En résumé

L’événement nous aura permis de constater que malgré les nombreuses opportunités offertes par l’intelligence artificielle, il importe de bien considérer ses besoins et de toujours garder en tête que le jugement de l’individu est primordial au succès de l’intelligence artificielle et du duo humain-machine.

En effet, les défis sont nombreux et les biais sont toujours présents. « Sans possibilités de votre part de fournir de l’information de qualité en amont et de pouvoir effectuer des corrections aux analyses en cours de route, les prédictions pourraient être faussées. Il faut donc bien peser les avantages et les inconvénients avant de se lancer tête première dans l’aventure et y aller pas à pas. Il faut également connaître les biais possibles, identifier ceux qui nous permettent de prendre nos décisions versus ceux que l’on cherche à éliminer et s’assurer que notre système permet de les corriger.», mentionne Mme Dumont.

Desnoyers ressources et conseils, spécialiste en recherche de cadres. L'intelligence artificielle en ressources humaines. En a-t-on vraiment besoin?

Voici quelques ressources qui vous permettront d’approfondir le sujet:

https://onlinelibrary.wiley.com/doi/pdf/10.1111/1748-8583.12090

https://www.grandviewresearch.com/press-release/global-workforce-analytics-market

Surveillez également notre prochain article de blogue qui abordera plus en profondeur les modèles en intelligence artificielle en ressources humaines et n’hésitez pas à consulter nos autres articles!

Notre prochain événement aura lieu au printemps 2019.

 

¹ Source : Classification de IBM : https://www.ibm.com/watson/assets/duo/pdf/everydayethics.pdf

Desnoyers ressources et conseils, spécialiste en recherche de cadres. Entrevue radiophonique 98,5 FM
Entrevue radiophonique 98,5 FM/ Comment survivre à une perte d’emploi subite?
Desnoyers ressources et conseils, spécialiste en recherche de cadres. Entrevue radiophonique 98,5 FM
Entrevue radiophonique 98,5 FM/ Comme 7 travailleurs sur 10, êtes-vous démotivés au travail?

Articles liés

No results found

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Menu